RESTER MAITRE DE VOUS-MEME FACE AUX CRITIQUES ET AVANCER SEULEMENT VERS VOS OBJECTIFS (suite)

Breadcrumbs

Gérer les critiques

RESTER MAITRE DE VOUS-MEME FACE AUX CRITIQUES ET AVANCER SEULEMENT VERS VOS OBJECTIFS

(suite)

Nous savons bien que lorsque nous refusons de reconnaitre la valeur à une chose, c’est que nous refusons de profiter des opportunités qui se trouvent derrière cette chose. Cela est vrai aussi des critiques, des reproches et même de ce que vous pouvez appeler médisance de la part des gens, bien intentionnés ou non, de bonne ou mauvaise foi.

Dans notre travail d’accompagnement personnalisé des cadres et Managers, le défi de gérer les critiques revient souvent. En essuyez-vous aussi dans votre entreprise, de la part de vos collègues, collaborateurs, en amitié, en famille ou parce que vous êtes une personnalité publique etc. ? Comment les prenez-vous ? Comment devriez-vous les prendre ? Que risquez-vous si vous vous laissez encore et encore entrainé par ce que vous ressentez et que vous réagissez selon votre émotion ou bon sens en laissant de côté les principes de la maitrise émotionnelle qui mènent au succès ?

Nous partageons aujourd’hui dans la suite de l’article l’attitude et les comportements pratiques pour tirer bénéfice des critiques vraies ou fausses.

Sous point 1- Ne considérez pas la critique à partir seulement de l’estime que vous avez pour la personne ou non, mais à partir des principes et des valeurs que reflète cette critique

C’est très simple : vous pouvez considérer les critiques à partir de ce que vous pensez de la personne qui les émet et donc y accorder de l’importance ou non. Par exemple, vous appréciez bien un collègue, un manager, un ami ; lorsqu’il vous fait des réflexions sur ceci ou cela que vous devez changer dans votre comportement, vous êtes plus disposés à l’écouter, puis à envisager de suivre ce qu’il dit et même à respecter cela rigoureusement. La confiance, l’estime que vous accordez à la personne rejaillit sur votre interprétation, votre perception de ce qu’il dit. Par contre vous avez une dent contre telle personne, vous ne la considérez pas du tout, pour vous elle est de situation sociale ou financière ou intellectuelle inférieure à la vôtre, et partant vous pensez qu’elle n’a rien à vous apprendre. Mieux, il arrive pour cératines personnes qui sont fanes à mort de leurs convictions religieuses de considérer que quelqu’un qui n’est pas de la même croyance ne peut lui donner de conseil, lui faire de reproches valables. Sous point 2- Ne laissez pas votre orgueil vous empêcher de prendre en compte les critiques qui vont améliorer votre vie

Les deux cas précédents montrent bien que ce n’est pas directement le contenu qui est le point important dans votre réaction, mais la personne et au-delà de la personne, le type de relationnel ou de perception que vous avez à son propos. Ainsi, vous comprenez bien que ce n’est que du subjectif : vous ne réagissez pas objectivement face à la critique, vous réagissez à la personne. Est-ce bien logique ? Pas tout à fait ! Ridicule à la limite. On connait bien cet adage qui dit que la vérité sort autant de la bouche de l’enfant, du sage que du fou. Si vous pouvez l’accepter parce qu’elle vient du sage et la refuser parce qu'elle vient du fou, c’est que ce n’est pas la vérité qui vous importe, et partant, c’est que ce n’est pas ce que la vérité va changer dans votre vie qui vous importe : mais c’est votre orgueil qui vous importe. Vous tenez plus au contenant qu’au contenu. Vous tenez plus à l’apparence qu’à la profondeur.

Et laissez-moi vous dire ceci : j’ai  été longtemps dans ce piège. Si je ne veux pas aller trop loin, je dirai que je tenais plus à me satisfaire, à satisfaire immédiatement mon égo plutôt qu’à produire du résultat dans ma vie. Quel dommage ! Si nous sommes trop fiers pour reconnaitre la vérité quelle que soit la personne qui la délivre, c’est que nous avons envie de faire trainer encore notre vie dans ce qui ne vous arrange pas. Celui qui n’aime pas accepter les conseils, sera obligé de demander de l’aide. C’est Robert Neal qui le dit si bien.  

Sous point 3- Prenez de la hauteur et confrontez la critique avec les valeurs et les principes du succès

Dites-moi si vous êtes en circulation et que le policier vous donne des instructions, direz-vous que l’uniforme du policier est sale et donc pour cette raison, vous n’allez pas respecter ses injonctions ? Vous êtes plus sage et plus malin que ça. Vous ne commettrez plus cette erreur ! Vous prendrez de la hauteur pour retenir une chose essentielle que partage bien Jack Canfield : imaginez que vous devez marcher dans une salle et que vous avez les yeux bandés. Vous êtes obligés de vous fier à ce que les gens autour de vous vous disent pour ne pas heurter les meubles, les portes, les piliers etc. Vous avez les yeux bandés, et donc vous ne savez pas si celui qui vous dit la chose à faire est assise, debout couchée, ou si elle est habillée de telle ou telle manière qui ne vous plait pas. C’est seulement ce que vous entendez qui vous guide.

En clair, les critiques, les reproches sont des signaux qui nous disent ce qu’il faut améliorer sur nous, dans notre vie. Est-ce à dire qu’il faut prendre en compte tout ce que tout le monde se permet de dire sur vous ? Certes nous ne vous demandons pas de devenir une girouette qui va dans tous les sens selon le vouloir des autres. Nous disons, que vu ce qui importe à améliorer dans votre vie, si x ou y dit quelque chose se rapportant à vous, vous  avez à vous demander qu’est-ce qui est vrai là-dedans, de confronter cela aux principes et à vos valeurs, d’aller demander  plus de conseils à des personnes avisées. Vous prendrez alors la bonne décision. Si vous pensez connaitre suffisamment et que vous battez du revers de la main tout ce que toute personne vous dit, vous vous retrouverez un jour seul, cherchant quelqu’un pour vous écouter, vous conseiller et vous n’en trouverez pas.

Akpédjé Yao JOHNSON

Consultant Leadership transformationnel & Education Développement

Auteur

« Mettre les outils de Leadership transformationnel & Développement personnel au service de l’Éducation au Développement et de l'Excellence en entreprise / organisation »

Email : ikassocies28@gmail.com

johnsonaugustin28@gmail.com
Linkedin Augustin Yao JOHNSON
Skype : Augustin Yao JOHNSON
Sms et Whatsapp : 00228 93 63 14 58
www.ikbusiness.com    

 

 

Étiquettes