LEADERSHIP POUR LES PERSONNES ELEVEES EN RESPONSABILITE SEMEZ EN LES AUTRES POUR AISEMENT RECOLTER ET VOUS FAIRE PORTER EN TEMPS DIFFICILES

Breadcrumbs

Manager efficacement

LEADERSHIP POUR LES PERSONNES ELEVEES EN RESPONSABILITE 

SEMEZ EN LES AUTRES POUR AISEMENT RECOLTER ET VOUS FAIRE PORTER EN TEMPS DIFFICILES

Première partie

Intéressez-vous authentiquement aux autres, la clé se trouve là. C’est le conseil avisé que donnait un formateur à ses étudiants lors d’une conférence sur le leadership transformationnel. « Si tu veux aller vite, marche seul. Mais si tu veux aller loin, marchons ensemble. » (Proverbe africain souvent repris par beaucoup d’auteurs). Lorsque ce genre de principe de l’efficacité personnelle et la productivité optimisée du groupe est enseigné, on croit les comprendre. Mais en fait, on ne les comprend pas au fond jusqu’au moment où on est confronté à une situation qui risque de nous faire perdre une opportunité capitale pour nous, pour nos projets… C’est en ce moment que nous nous rendons compte qu’une négligence du relationnel fluide avec les autres, au-dessus ou sous nous, devient un obstacle à un moment décisif. C’est alors peut-être un peu tard.

Mais pourquoi attendre d’en arriver à la douleur pour vouloir apprendre, perdre, souffrir avant de se décider à changer si on peut choisir la bonne chose à faire dès maintenant ?

Voici 5 marches sur lesquelles vous tenir pour vous assurer de réussir l’art de vous intéresser réellement aux autres pour semer en eux ce qui vous portera haut dans les moments critiques.

Nous vous proposons cet article en trois sous parties vu sa taille. Bonne lecture et n’hésitez pas à nous contacter (adresse en fin d’article) sur quelque point qui vous interpelle particulièrement.

 

Intéressez-vous réellement à vos gens

Il ne s’agit pas en effet de faire semblant. Certains collaborateurs déplorent les tentatives d’approche de leur manager qui selon eux font semblant en essayant de se rapprocher d’eux, de parler avec eux, de s’intéresser à ce qu’ils font, à leur vie privée. Cela sonne en fait faux parce que vous le savez deux choses jouent en ces moments en défaveur du manager ‘’gauche’’ :

-son attitude habituelle qui a déjà démontré aux collaborateurs que celui-là, il n’en a qu’après ses intérêts personnels, ses objectifs et que s’il vous sourit ou s’approche de vous, c’est juste par calcul, par manipulation, parce qu’il prépare le terrain ou parce qu’il applique de manière mécanique les techniques de communication. Il n’est pas authentique dans ces moments parce que de par ce qu’il a toujours montré dans ses rapports avec ses collaborateurs, et pire de par la manière dont il a toujours en interne traité les dossiers complexes des clients, ses collaborateurs ont une idée sur le fond de sa personnalité, sur le tissu de ses pensées profondes. « Ce que tu es parle si fort que je n’entends pas ce que tu dis. » (Ralph Waldo EMERSON).

Les auraient bien aimé faire confiance à ce manager ; apprécié son geste mais ils sont persuadés que c’est une tactique superficielle et eux aussi en restent à la relation du bord des lèvres qui dessine des sourires juste pour les circonstances. Certes, il y a un travail que nous pouvons faire avec les collaborateurs eux-mêmes pour qu’ils n’en restent pas là à blâmer ou critiquer leur N+1 et les outiller pour pratiquer le leadership vers le haut (un aspect capital du leadership sans titre) mais il y a un travail conséquent que le manager doit faire sur lui-même prioritairement en comprenant que tout en entreprise, en organisation va au rythme du ‘’conducteur’’, donc lui, et que l’ambiance interne, la dynamique du groupe, le niveau d’impact sur le marché etc. sont à son image, à l’image de sa personnalité. 

C’est bien dommage que toute une entreprise, une organisation, une association, une famille etc. soient ralenties parce que, malgré sa bonne volonté, le niveau faible du travail effectué par le manager sur lui-même, plombe tout le potentiel de l’ensemble.

-son langage non verbal en dit long sur ce qu’il ressent au fond de lui en faisant cette approche envers ses collaborateurs. Oui, vous le savez, notre body language tiendrait pour pratiquement 80% et plus dans notre communication avec les autres. C‘est pourquoi nous avons beau utiliser les meilleurs mots et expressions choisis avec soin, les avoir appris, les avoir récités comme il faut et tenté d’enrober cela avec une belle voix : le risque est extrêmement grand que tout sonne faux. Des indicateurs, des signaux puissants seront captés par nos interlocuteurs qui avec leurs yeux et leur 6ème sens nous regardant et ressentant ce qui se passe à l’intérieur de nous sauront que nous ne sommes pas heureux d’être avec eux en ce moment où nous jouons à vouloir leur montrer que nous nous intéressons à eux. Ceci a pour effet de confirmer ce qu’ils avaient perçu de nous, ce qui nous discréditera et nous rendra encore plus ridicule dans ce rapport avec eux au quotidien dans le fonctionnement de l’organisation.

Nous autres humains aimons bien fuir le travail à faire et préférons nous atteler à faire un travail sur les artifices. Pourquoi cela ? Parce que c’est plus facile. Nous avons le sentiment, l’illusion persistante que la manipulation peut marcher, surtout que dans le cadre de la vie de l’entreprise, beaucoup de managers se retrouvent à gérer des personnes, des ressources, des situations qu’ils n’ont pas choisies ou créées se disent-ils ; en plus de ne pas avoir tout le pouvoir décisionnel là-dessus.

Ne voyant donc pas foncièrement une raison de faire réellement corps et unité  avec ces faits imposés à eux, si la question des résultats vient à se poser et qu’ils sont obligés d’y faire quelque chose, c’est en utilisant des artifices. Mais là, ça ne marche pas et ils s’enfoncent encore plus. Heureusement les solutions existent. La pratique de l’authenticité, la loi de la croissance intérieure par la provocation du déclic pour la décision de changer et l’application du processus de transformation intérieure.

Retrouvez la suite de cet article dans notre publication de demain sur www.ikbusiness.com

Akpédjé Yao JOHNSON

Consultant Leadership transformationnel & Education Développement

Auteur

« Mettre les outils de Leadership transformationnel & Développement personnel au service de l’Éducation au Développement et de l'Excellence en entreprise / organisation »Email : ikassocies28@gmail.com johnsonaugustin28@gmail.comLinkedin Augustin Yao JOHNSON
Skype : Augustin Yao JOHNSON
Whatsapp : 00228 93 63 14 58
www.ikbusiness.com

Étiquettes